Madame Cam

Blue Desire Ynubis érotisme et fantasme > Histoires érotiques

 
Les jumeaux Note obtenue : 14.27/20 pour 187 vote(s)
Les jumeaux

Type de récits : histoire coquine entre une tante et 2 jumeaux

Auteur : Ghislaine

Mots clés :
- jumeaux
- désir
- sensualité
- triolisme
- éjaculation
- orgasme


Je m'appelle Ghislaine, 39 ans, j'habite le sud de la France et je voulais partager avec vous, une expérience à la fois magique et imprévue.

Je suis veuve depuis 2 ans, mon mari était le parrain de 2 jumeaux Mat et Ben, les fils de sa soeur.

Tous deux âgés de 19 ans, ils aimaient venir en vacances chaque année dans notre maison car nous avons la chance d'avoir une piscine et le soleil.

Le décès de mon mari nous avait tous affecté mais ces 2 bambins continuaient à venir à la maison.

Un soir, il devait être pas loin de minuit, les jumeaux chahutaient dans leur chambre au point qu'il m'était difficile de dormir.
Fatiguée, je décida de me lever pour aller voir ce qui se passait. Il faisait chaud, je ne portais qu'une petite nuisette en soie assez courte.
Je m'approcha de la chambre de Mat et Ben puis ouvris la porte sans frapper (sans doute parce que j'étais énervée).

Quel spectacle ! Tous deux étaient nus sur le lit en train de jouer avec leurs oreillers, un genre de combat improvisé. Mat avec son sexe bien raide, Ben gonflé mais non bandant. C'est la première fois que je les voyais nus. Ils avaient l'habitude de se promener torse nu mais je n'avais jamais eu la chance de voir ce qui se cachait dans le short.
Je fus assez déstabilisée et les mots ne purent sortir de ma bouche. Cette intrusion ne sembla pas perturber les garcons qui commencèrent à me jeter les coussins sur la tête.

Je ne sais pas ce qui m'a pris mais j'ai récupéré deux coussins puis me suis jetée sur les jumeaux comme une fillette. Un jeu très amusant et croyez-moi plutot excitant, cela faisant des années que je n'avais pas autant rigolé.

Le jeu se transforma rapidement en chatouilles, Ben était très chatouilleur, un simple frôlement sur sa peau et il éclatait de rire. Mais
2 jeunes hommes ne se laissent pas faire et je n'avais pas le dessus. La situation tourna en ma défaveur, je me suis retrouvée couchée sur le lit,
Mat était sur moi me tenant par les poignets, j'avais fâce à moi son sexe imposant, Ben me tenait les jambes et me caressait au niveau des genoux mais ses doigts remontaient doucement, je sentais en moi une chaleur et un désir très fort.

Sans un mot, Mat approcha sa bite de ma bouche, je ne résista pas et commenca à le sucer. Je ne sais pas pourquoi mais cette sensualité masculine avait réveillé en moi un désir incontrolable. Ben continuait à me caresser mais ses doigts étaient désormais au niveau de mon clito, je mouillais, il semblait prendre du plaisir à caresser mon sexe rasé.

Deux hommes me donnant du plaisir, 2 queues bien raides rien que pour moi, je peux vous dire qu'il y avait des centimètres, difficile de dire exactement mais les bambins avaient facilement 18 voir 20 cm à offrir.
Mat se retira laissant Ben remonter vers moi, il m'embrassa puis me fit des petits bisous dans le cou puis sur la poitrine puis me lécha un téton puis le second. Je sentais sa bite frôler mon sexe, elle était chaude et vite humide. Mat caressait son frère, des caresses dans le dos, puis sur les fesses. C'était très érotique...

Ben me pénétra, dans un premier temps c'était un peu douloureux, sans doute parce que je n'avais pas eu de relations sexuelles depuis la mort de mon mari, mais cela venait sans doute aussi de la grosseur de son engin. Quelle vigueur, j'étais aux anges !

Rapidement Ben éjacula sur mon ventre laissant la place à son frère qui introduisit sa bite, Ben était plus sec, un va-et-vient plus brutal mais intense, une fougue de jeunesse sans doute. Je sentais qu'il allait bientôt craquer, je lui demanda de sortir, je pris sa bite en bouche je voulais sentir son sperme chaud que j'avala. Les deux garnements étaient épuisés, ils avaient bien travaillé...

Je me leva, les regarda puis leur souhaita "bonne nuit"...

Le lendemain au petit déjeuner, le silence était maitre... avions-nous fait une erreur ?

La journée passa normalement, à aucun moment nous avons abordé notre nuit agitée... à 20h, je cherchais les jumeaux, ils étaient dans la piscine nus,
ils m'invitèrent à les rejoindre... mais ca c'est une future histoire si celle-ci vous a plu :)

 

Lire plus de récits érotiques sur Bluedesire Ynubis >>>

Ou découvrir des histoires coquines sur le site Un monde de rêves >>>

 

chocam